Traduit du français de Bernard Pignero Agrandir l'image

Traduit du français de Bernard Pignero

Nouveau produit

Greffe du Tribunal de Justice de Paix de Villeneuve-sur-Pradelle. Allez savoir ce qui s’est passé dans sa tête à ce moment-là. Ça sentait les vacances, le soleil, la montagne, la liberté. Il a eu envie de quitter Paris...

Plus de détails

Pour acquérir ce livre, passez votre commande par contact@editions-encretoile.fr

18,00 € TTC

En savoir plus

Quand Lucien a vu l’ampleur que prenait l’aventure, il a commencé à reculer. Moi je le poussais. Je trouvais que c’était une idée épatante. Il n’avait évidemment rien d’un greffier de chef-lieu de canton mais c’était ce qui me plaisait. C’était saugrenu, inattendu, surréaliste et poétique. Il me reprochait de me moquer de lui. Mais il a quand même pris le train pour Villeneuve. Ensuite la magie a joué. Alors, il m’a demandé de le suivre parce qu’il n’avait pas tout à fait le courage de se lancer seul. Je savais bien que ce n’était pas par amour. Je le connaissais assez pour comprendre que c’était quand même une proposition sérieuse. Je lui ai dit : « Oui, Lucien, mais on se marie. De toute façon, il faut que Maman soit d’accord. Moi, je te suivrais au bout du monde. Tu le sais bien. - Non je ne le sais pas. On ne le sait pas d’avance. Mais on peut tenter l’expérience. »